Nestor, UK 2013

Faux départ…

3 mai 2013

Vendredi matin 10h, nous prenons la route. Arrivés sur le périph, le combi commence à donner des signes de faiblesse… Difficultés à accélérer : nous ne dépassons pas les 50 km/h. Grand moment de solitude…

UK_Combi_Fabulust_5

Monsieur prend le parti de téléphoner à Fabulust pour avoir leur point de vue, mais rien ne semble s’imposer d’emblée…

Le ferry étant prévu pour 15h à Roscoff, il faut décider rapidement de la suite des événements : prendre la route quand même en priant pour que ça reparte ? Rentrer et permuter pour la 308 ? Lâcher l’affaire ? Nous passons chez Fabulust pour un diagnostic rapide avant de décider.

Une fois arrivés, tests et vérifications révèlent qu’il s’agit d’un problème d’injection. Malheureusement il faut des pièces qui ne courent pas les rues. Second grand moment de solitude… Dès lors, deux options nous sont proposées :

  1. laisser Nestor au garage et partir en vacances avec un de leurs combis (notons que la proposition est relativement sympa)
  2. remplacer le système d’injection par des carburateurs, beaucoup plus fiables mais qui ne se montent pas en 10 minutes… (et qui sont des carbus de courses, que Fabulust nous prête en attendant mais que nous ne conserverons pas car cela consomme un max).

Jamais sans Nestor

Des mois que nous attendions de partir avec Nestor, nous n’avions pas le cœur à partir avec un autre combi… Après vérification des horaires de ferry, du temps estimé par Fabulust et après de nombreuses tergiversations, c’est décidé : nous attendrons que la manip soit faite pour prendre la route et nous attraperons un ferry à Caen dans la soirée.

Commence alors une trèèès longue journée, car Fabulust se trouve dans le vignoble nantais, grosso modo au milieu de nulle part. Les gars nous indiquent un resto ouvrier non loin du garage pour que nous puissions déjeuner, puis nous passons l’après-midi sur le parking, au soleil, à refaire notre parcours à l’envers (puisque nous partons de Caen et non de Roscoff).

UK_Combi_Fabulust_2

Quelques heures plus tard, Nestor est prêt à repartir et nous sommes déjà en retard. Nous filons. A nous l’Angleterre !

Entre manque de sérieux et coup de main…

Des semaines que Fabulust avait Nestor en garde… Outre cette panne, nous avons eu:

  • le retard accumulé car ils ont attendu le dernier moment (à la base nous devions partir fin avril et non le 3 mai…),
  • l’erreur sur la couleur (nous aimons, mais au départ on a demandé du vert amande…),
  • l’oubli de peindre le toit
  • le travail bâclé sur le ciel de toit
  • et nous en passons…

Autant vous dire que nous étions plus que dégoutés et que nous ne vous recommandons pas du tout ce garage… Nous leurs en avons fait part à notre retour, trop excités pour gâcher notre premier trip.

Nous les remercions néanmoins pour leur gentillesse de ce jour là, même s’ils étaient censés avoir testé et re-testé Nestor pendant qu’ils l’avaient en garde, ils auraient pu ne pas nous dépanner le jour même.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser !

Pas encore de commentaire

Une question ? Une remarque ? Un compliment ? Laissez-nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.