Nestor, Vanlife

La vie en combi #1 : la cuisine

23 novembre 2013

Avoir un combi, c’est aussi jouer un peu à la dînette. On s’embarque rarement dans la préparation d’un repas étoilé, mais cela n’empêche pas de cuisiner un peu. 

Irlande_Galway_Oranmore_6

Si pour un weekend l’option sandwich-chips / resto / pâtes est souvent privilégiée, sur plus d’une semaine on peut s’en lasser…

Nestor est doté d’une vraie “cuisine” : eau, gaz 2 feux, glacière. Nous l’avons également équipé du matériel nécessaire à la préparation de repas en tout genres (casserole, épluche légumes, planche à découper…)  Voir l’article Checklist.

Nous avons même un système de grille-pain bien pratique acheté dans un magasin type Décathlon.

Ce qu’il faut avoir à l’esprit quand on cuisine en combi

  1. la glacière n’est pas vraiment un frigo, et les placards ne sont pas extensibles. On part donc avec la base et on fait de petites courses régulièrement. Cela permet d’économiser de l’espace, d’éviter les pertes, mais aussi (et surtout) de découvrir les produits et marchés locaux.
  2. on évite de cuisiner des plats qui risqueraient d’emplir l’habitacle d’une odeur trop forte (friture, steak, choux…) car il ne faut pas oublier que l’on dort dedans aussi…
  3. les ressources en eau (pour la vaisselle) et en gaz (pour cuisiner) ne sont pas extensibles, il faut donc vérifier avant. Pour l’anecdote nous avons un jour voulu cuire des patates à l’eau avant de les faire sauter mais n’avions pas assez de gaz pour ce mode de cuisson (qui prend bien 20 minutes).
  4. il n’y a pas de four mais on emporte un petit barbecue (nous en avons des jetables achetés en UK) pour se lancer dans des pommes de terre en robe des champs ou des grillades en extérieur quand le temps s’y prête. Cela permet également de pallier le point n°2.

Bagel basque: fromage de brebis, poivre noir, confiture de cerises noires et jambon de Bayonne. 

Quoiqu’il en soit, pour nous la cuisine en vacances, et encore plus en camping, ce n’est jamais gastronomique. Nous allons quasiment toujours à l’essentiel et privilégions les salades ou sandwiches à base de produits achetés sur place, bons et rapides à préparer.

Poêlée de courgettes du marché de Saint-Martin-de-Seignanx, août 2013.

« Nestor’s official dish » 

Un plat tout simple, bon, qui fait parti des premiers que nous ayons mangé à bord et qui est donc devenu notre plat fétiche. Il y a toujours de quoi le préparer dans Nestor.

Prêt en 11 minutes : cuire des tortis (10 min), ajouter une boite de confit d’aubergines Cassegrain (30 sec) et ajouter du cheddar râpé et du poivre du moulin (30 sec).

Une petite dédicace à Lucia, amie de Mlle qui lui a fait découvrir ce délicieux confit d’aubergines.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser !

2 Commentaires

  • Faure Grégoire 14 septembre 2016 at 16 h 25 min

    Excellent site, bien présenté et simple, qui répond à bcp d’interrogations qui pourraient se poser à des amateurs de trip (telles que moi) hésitant encore à acquérir un combi et se lancer dans l’aventure.
    Une très bonne continuation à vous en espérant que vous continuerez à alimenter le site et la page fb.
    Le bonjour depuis Clermont-Ferrand, Greg.

    • Nestor 15 septembre 2016 at 8 h 03 min

      Bonjour Greg, Merci beaucoup pour ton message, ça fait plaisir ! Un combi est un gros investissement, à l’achat et à l’entretien, mais nous n’avons jamais regretté. ;-) Nous te confirmons que pour le moment nous n’avons pas l’intention d’arrêter de partager nos aventures, ni ici ni sur Facebook http://www.facebook.com/lesaventuresdenestor
      Bonne journée

    Une question ? Une remarque ? Un compliment ? Laissez-nous un commentaire !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.